top of page

SEB & JESS livrent un témoignage profond sur l'exposition de Pink Floyd "Their Mortal Remains"

Dernière mise à jour : 6 nov. 2022

The PINK FLOYD: Their Mortal remains, l'exposition qui nous propose de revivre le parcours du groupe de 1967 aux années 2000, la grande épopée du légendaire groupe rock britannique Pink Floyd vient de s'installer à l'Arsenal Art Contemporain, jusqu'au 31 décembre, à Montréal. Nous avons eu l'immense privilège d'assister à l'avant-première qui avait lieu le jeudi 4 novembre.


Lors de l'avant-première - 4 novembre 2022

Voici notre article commun sur nos impressions, constats et les images que nous avons recueillis également.


Les impressions de Jess

Pour moi, de voir cette exposition s'inscrit dans les moments révélateurs de ma vie, je vous explique. On commence par le début, premièrement il faut savoir que Pink Floyd est la trame sonore de tous les samedis soirs chez ma famille. Mes parents ouvraient le système de son "surround" et on jouait à des jeux de société ensemble en écoutant ce groupe mythique. De l'enfance à l'adolescence, chaque samedi, j'écoutais au moins un album au complet en me disant que c'était la musique de mes parents ... de la musique "de vieux" et eux me disaient : "ah tu vas voir un jour, tu sauras apprécier la vraie bonne musique". Ils faisaient sans doute allusion aux Backsteet Boys, Spice Girls et les frères Hanson que je leur faisais acheter sur leur abonnement aux disques Colombia. Finalement, comme pour la plupart des sujets d'argumentation que j'ai eue avec eux, ils avaient raison. Ce moment est arrivé : je sais maintenant apprécier Pink Floyd et encore plus depuis que j'ai vu l'exposition.



Le symbolisme

En tant que réalisatrice - et je crois que cette dimension est aussi présente dans toutes les formes d'art que je m'adonne à faire - le symbolisme et la création conceptuelle sont une ligne directrice qui fait partie de mon processus créatif. C'est aussi un aspect du groupe qui à mon avis, rend plus complète leur musique. Leur processus créatif ressemble au mien en ce sens. Partir d'un message, le transformer en concept et bâtir un moyen de transport pour l'acheminer à qui de droit si je peux m'exprimer ainsi.


J'ai une relation particulière avec la créativité, je crois que les idées sont un don du ciel et qu'il faut avoir un grand respect, un sens du devoir et beaucoup de gratitude lorsque l'on crée à partir d'une idée qui nous ait tombée du ciel. C'est en lisant les petites affiches sur les murs et découvrant la cohérence de leur art non seulement musical mais aussi leur "artwork" que j'ai réalisé que Pink Floyd m'avait probablement influencé subconsciemment dans mon processus créatif. C'est ce que je voulais dire par "un moment révélateur".


L'art visuel

À l'entrée de l'exposition

D'une importance capitale pour Pink Floyd, l'art visuel est autant mythique que leur musique et en voyant l'exposition, j'ai compris que pour l'ensemble de leur oeuvre, un s'appuie sur l'autre pour exister. Je crois que dans l'imaginaire collectif, Pink Floyd n'aurait pas eu autant d'impact sans la fusion de ces deux volets. L'art visuel. dans leur univers musical, sert à mon avis, de support visuel pour immerger les esprits dans l'ambiance des thématiques afin de dépeindre les métaphores qui mettent en scène les questionnements qu'ils évoquent. Ça permet aux gens d'encore mieux saisir l'essence du message philosophique sur laquelle la musique nous transporte.


Ce qui me fait triper du courant surréaliste, en général, c'est que ce sont des images fortes, souvent dérangeantes, remplies de codes. Des codes imprécis, qui ont comme écho d'indiquer un couloir de pensées dans lequel les interprétations de chaque individu sont bonnes et valides puisqu'elles sont abstraites et parlent à l'inconscient de chacun. On saisit des messages selon où nous sommes rendus dans notre cheminement intérieur, selon notre bagage, nos blessures émotionnelles, nos forces et nos faiblesses. Le message est différent selon nos paramètres, qui sont comme des filtres sur des lunettes que l'on porte automatiquement lorsque l'on contemple cette forme d'art. Comme si chacun allait découvrir un petit bout d'eux grâce à la même pièce d'art (musique ou visuel).


La sincérité de la démarche

Ce que j'admire de ce groupe, c'est l'honnête de leur démarche. Leur réelle préoccupation pour la condition humaine. Dans le sens que j'ai l'impression depuis que je m'intéresse à l'histoire du Rock N Roll (depuis la rencontre de Seb vous l'aurez deviné) que Pink Floyd avait un réel désir de percer les mystères de l'humanité et de faire évoluer en poussant à la réflexion leur auditoire contrairement aux autres groupes qui avaient un transparent désir de séduire les filles et de s'adonner au Sex, Drug and Rock N Roll.

L'exposition est grandiose, les décors, la musique dans les écouteurs qui changent dès que tu t'approches de l'écran suivant. Allez-y, vous trouverez probablement un petit bout de vous dans ces grands couloirs qui regorgent d'artéfacts et dans lesquels les grands questionnements existentiels résonnent encore.


Les impressions de Seb

The Dark Side of the Moon

Je dois vous avouer que je ne m'attendais pas à autant. Autant d'immersion, autant d'artéfacts et autant d'informations. J'ai trouvé le concept et l'expérience tout simplement géniale. Tant pour le fan et l'éternel adolescent toujours en moi à me retrouver en plein milieu de tous ces morceaux de décors mythiques, d'entendre les riffs originaux dans les écouteurs prêtés par le musée de pièces magistrales avec la "black Strat" de Gilmour et bien d'autres, que pour le mélomane assoiffé d'en connaître plus sur les origines du groupe.



Une image qui me fait penser au peintre Magritte

Témoignages

De très nombreux témoignages sur Barrett, sur leurs expérimentations et bien sur, sur la manière dont certains enregistrements 'larger than life' se sont réellement déroulés. Ayant fait partie d'un groupe pendant plus de 30 ans, of course I can relate! Toucher à la création, tenter d'immortaliser un sens de la conscience plus élevé à travers des pièces de musique. Voilà des tentatives que peu de groupes rock auront été capables d'accomplir de manière aussi intense et totalement réussie que Pink Floyd.


Tout est là. Enfin, l'essentiel.

On apprend comment ce groupe à l'origine 'underground' de Londres a débuté, leurs longues improvisations sur scène de plus de 20 minutes, l'ambiance de l'époque jusqu'à leur arrivée dans les Stades dans les années 70's. Pendant longtemps, probablement jusque dans le milieu ou la fin des années '80, ce désir, ce dévouement de se repousser toujours, et de ne rien laisser de vide derrière eux. D'aller au bout des idées, des concepts, et des émotions.



L'impact de leur oeuvre dans ma vie

Mon 'carburant' d'inspiration autant que de survie dans ma vie à moi aura été tout d'abord les Beatles à un plus jeune âge bien sûr, puis les Stones depuis. Mais aucun autre groupe ne m'aura autant accompagné dans la période de ma vie la plus existentielle, soit dans mes années de Cégep, que Pink Floyd. Ces 'druides' me comprenaient, ces génies musicaux berçaient ni plus ni moins toute la peine profonde qui pouvait m'habiter parfois et surtout - je le pensais et je le pense encore - ils avaient réussi à faire une synthèse en musique (et en paroles également même si à l'époque on ne comprenait pas tout) du degré de pensé de l'homme le plus élevé, là où les explications s'arrêtent et débute ce sentiment existentiel profond. Les drogues ('douces') n'étaient pas obligatoires même si quasiment toujours associées à une meilleure expérience de leur oeuvre.


Bref, vous êtes fan de l'histoire du Rock, mieux encore, fan de Pink Floyd, allez-y, replongez dans cet univers extraordinaire qui a surement marqué votre adolescence comme celle de millions d'autres...


Cette exposition se révèle être un incontournable.

Allez-y et ouvrez votre esprit, comme à l'époque.</